Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2017

La première édition des Fleurs du Mal de Baudelaire faisait scandale

Il y a 160 ans, la première édition des Fleurs du Mal de Baudelaire faisait scandale

LES ARCHIVES DU FIGARO - Charles Baudelaire mort le 31 août 1867, il y a 150 ans, publiait le 25 juin 1857 Les Fleurs du Mal. Objet de scandale dès sa parution, le livre suscita le déchaînement de la presse notamment un virulent article paru dans nos colonnes.
«L'odieux y coudoie l'ignoble; le repoussant s'y allie à l'infect» fustige Gustave Bourdin dans Le Figaro du 5 juillet 1857. Quelques jours auparavant, le 25 juin 1857 paraît un petit recueil de vers signé par Charles Baudelaire, poète peu connu du grand public. À cette époque, Baudelaire est connu et apprécié pour ses critiques d'art et ses traductions de livres d'Edgar Poe. La publication de ses poèmes est attendue depuis fort longtemps. C'est son ami Auguste Poulet-Malassis, «Coco mal perché» comme le surnommait ses proches, qui édite le livre à plus de 1.000 exemplaires. La tâche n'a pas été commode: Baudelair…

Bourse étudiante : les dates limites pour faire sa demande au Crous

Les futurs bacheliers et les étudiants n’ont plus que quelques jours pour faire leur demande de bourse auprès du Crous. Ne tardez pas pour faire les démarches.

Avis aux bacheliers et aux étudiants, vous avez jusqu’au 31 mai pour faire votre demande de bourse auprès du Crous. Comme le rappelle le site du Crous de Paris, «il est indispensable de remplir une demande de DSE (dossier social étudiant) durant la période réglementaire, et ce, même si vous n’avez pas tous les éléments d’appréciation de votre situation. Il sera toujours possible de modifier votre dossier ultérieurement. Tout est fait pour faciliter les démarches, automatisées le plus souvent possible. Elles s’effectuent très largement en ligne grâce au dossier social étudiant (DSE). Conditions d’attribution, démarches à effectuer, calendrier, obligations du boursier... La bourse du Crous offre d’autres avantages: gratuité de la scolarité dans le public, réduction sur les frais de concours, et attribution prioritaire d’une chamb…

Erik Orsenna revisite Jean de La Fontaine : "Ces fables sont un kit à comprendre l'espèce humaine"

Pour l'académicien, qui vient de lui consacrer une biographie, le fabuliste du XVIIe siècle aurait sans doute pris un malin plaisir à brocarder l'entourage du nouveau président de la République.Dans un récent essai, l'académicien Erik Orsenna revisite l'œuvre de Jean de La Fontaine. Ses fables se révèlent d'une étonnante actualité. Le pouvoir est immuable et par bien des aspects, la cour du Roi-Soleil, telle qu'elle est croquée par le moraliste, s'apparente à nos mœurs politiques. Entretien.


"Nous avons tous, en France, été baptisés en Jean de La Fontaine et fait notre première communion intellectuelle dans ses 'Fables'", écrivez-vous. Jean de La Fontaine nous parle de l'homme, mais parle-t-il aussi de politique ? Dans ses fables, La Fontaine dit ce qu'il pense de la vie et, en effet, il parle de politique. Les animaux sont ses couvertures, ses alliés, ses miroirs. Tout comme Stendhal disait du roman que c'est "un miroir q…