Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2017
C‘est pour le moins une histoire incroyable qu'a vécue Pascal Mallet. Lorsque ce petit-fils de Poilu a décidé de retourner sur les traces de son aïeul porté disparu à la frontière franco-belge en 1914, il était loin d'imaginer le retrouver grâce à une lettre... ou plutôt une absence de lettre.

Une seule lettre manque et tout est dépeuplé. C'est bien connu, lorsqu'un petit bout de mot vient à disparaître, c'est tout notre monde qui est renversé. Quand Pascal Mallet, petit-fils de Poilu est parti à la recherche de son grand-père disparu en 1914, relate France Bleu, il était loin de se douter qu'une syllabe tronquée bouleverserait sa vie et aurait raison d'un mystère vieux de cent ans... Nous sommes en 1914. L'Europe est à feu et à sang. La Première Guerre mondiale fait ses premières victimes. Les soldats tombent les uns après les autres sur le champ de bataille. Certains sont rapatriés, d'autres moins chanceux sont enterrés sur place, à la va vite, av…

Ne dites plus jamais... !

Quand faut-il écrire «aller à» plutôt que «aller en» et éviter les locutions «en termes de» ou «des fois» ? La rédaction du Figaro a répertorié pour ce quatrième épisode sur les fautes de français, les erreurs qui vous ont agacé ces derniers mois. Florilège.
Nul ne peut prétendre écrire un français parfait. Pas même nos grands écrivains. Ces derniers n'échappent pas à la règle. Ou plutôt aux règles de l'orthographe. Maupassant dans Un Réveillon, Balzac dans Un début dans la vie, Camus dans La Peste... tous ont commis des fautes. De quoi déculpabiliser... Toutefois, si les erreurs d'orthographe peuvent parfois être minorées au vu des subtilités, parfois perfides, de la langue française, ces dernières n'en demeurent pas moins désagréables à l'oral, voire impardonnables à l'écrit. Le Figaro vous propose à ce sujet quelques solutions pour améliorer votre français et effacer une fois pour toutes les scories du quotidien. ● Continuer à ou continuer de? Qui ne s'es…

Ces fautes d'orthographe courantes à ne plus faire

Pluriel des noms composés, redoublement de consonnes, accord des nombres... La rédaction du Figaro a répertorié pour ce dernier épisode sur les fautes de français, quatre erreurs à ne plus faire. L'orthographe, ce totem et tabou de la langue française. Tantôt érigée sur un piédestal tantôt esquintée et battue en brèche, celle qui répond de notre communication et compréhension à l'écrit comme à l'oral s'avère bien difficile à maîtriser. Nul n'est besoin de délayer notre argumentation sur des pages. Encore moins sur internet! Les subtilités de la langue de Molière sont un fait. Bien souvent pernicieuses et déconcertantes, ces dernières n'en font pas moins sa beauté et son prestige. Afin de parfaire notre vocable, Le Figaro vous propose pour ce cinquième volet des fautes d'orthographe, un résumé de nos erreurs les plus courantes au quotidien. ● Des yeux vert clair et des yeux bleu-gris Les adjectifs de couleur dits simples (rouge, noir, bleu...) s'accorden…

Les feuilles mortes, Jacques Prévert

Oh! Je voudrais tant que tu te souviennes
des jours heureux où nous étions amis
En ce temps-là la vie était plus belle
et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle...
Tu vois je n'ai pas oublié
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
les souvenirs et les regrets aussi
et le vent du nord les emporte
dans la nuit froide de l'oubli
Tu vois je n'ai pas oublié
la chanson que tu me chantais.

C'est une chanson qui nous ressemble 
Toi tu m'aimais 
et je t'aimais 
Et nous vivions tous deux ensemble
toi qui m'aimais 
et que j'aimais
Mais la vie sépare ceux qui s'aiment
tout doucement 
sans faire de bruit 
et la mer efface sur la sable 
les pas des amants désunis
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle 
les souvenirs et les regrets aussi 
Mais mon amour silencieux et fidèle 
sourit toujours et remercie la vie 
Je t'aimais tant tu étais si jolie 
Comment veux-tu que je t'oublie  
En ce temps-là la vie était plus belle 
et le so…

Quelques expressions étranges à ne surtout pas prendre au premier degré

«Avoir la patate», «prendre son pied»... Ce n'est un secret pour personne : la langue française foisonne de formules imagées. Mais que se passerait-il si l'on prenait ces locutions au pied de la lettre ? Le Figaro revient sur leur drôle d'histoire.
Étrange? C'est le mot! Tendez plutôt l'oreille. «Il m'a posé un lapin», «tu as le cœur sur la main», «elle lui a savonné la planche»... Pas une conversation ne passe au quotidien sans qu'une expression imagée ne vienne l'investir.  Si elles demeurent, pour la plupart, bien audibles, certaines d'entre elles n'en restent pas moins, prises au premier degré, capillotractées voire absurdes. Que comprendre en effet dans des expressions comme «avoir un chat dans la gorge», «casser du sucre sur le dos de quelqu'un» ou encore «avoir des fourmis dans les jambes»? Le Figaro a mené l'enquête et vous propose, grâce à l'ouvrage de Georges Planelles Les 1001 expressions préférées des Français, de redécouv…

L’HISTOIRE (TUMULTUEUSE) DE LA CONSTRUCTION DE LA TOUR EIFFEL

Le 31 Mars 1889, la Tour Eiffel fut inaugurée après deux ans et deux mois de construction. Ce qui était alors le plus haut bâtiment du monde créé par l’homme devait être le monument phare de l’Exposition Universelle de 1889, dont le thème était la Révolution Française. Une tour qui devait être le symbole de la célébration du progrès des sciences et de la technique en France depuis 1789, mais dont la construction suscita de vives polémiques, notamment de la part d’artistes et intellectuels français qui publièrent divers pamphlets et articles contre cette « Tour de Babel ». D’abord provisoire, puis menacée de destruction, la Tour Eiffel connut pourtant un succès immédiat dès son ouverture pour l’Exposition Universelle de 1889. Un monument qui sut s’imposer malgré les polémiques, devenu aujourd’hui le plus célèbre du monde. Les plansLa conception de la Tour Eiffel fut initiée par Maurice Koechlin et Émile Nouguier, deux ingénieurs qui travaillaient pour la Compagnie des Établissements Eiff…

Les 15 meilleures citations sur la France

La beauté et la richesse du terroir français ont inspiré énormément d'artistes séduits par la diversité culturelle française. De cet amour inconditionnel pour la France, certains ont pris leur plus belle plume pour conter leur ressenti et exprimer leur passion pour la gastronomie, les paysages mais également les us et coutumes de chez nous. Découvrez le top 15 des plus belles citations de célébrités, qu'elles soient poétiques, amoureuses ou drôles :


1 – La France vue parPierre Perret (auteur-compositeur-interprète français)

«La France sans Paris, c’est comme un gigot sans moutarde.» 


2 – La France vue par Hugo Grotius (juriste des Pays Bas)

«La France, le plus beau royaume après celui du ciel.»


3 –La Provence vue par Yvan Audouard (homme de lettres français)

«En Provence, le soleil se lève deux fois : le matin et après la sieste.» 

4 – La Côte d’Azur vue par Jean Cocteau (poète, graphiste, dessinateur, dramaturge, et cinéaste français)