Accéder au contenu principal

Télétravail: le "oui, mais" des salariés

Une majorité des salariés pratiquant le télétravail se disent satisfaits, mais dénoncent le risque d'isolement social, selon une récente étude.

La pratique du télétravail gagne du terrain et pourrait s'amplifier avec l'entrée en vigueur des ordonnances qui simplifient son recours. Aujourd'hui, environ 25% des salariés français pratiquent le télétravail, mais seulement 6% l'ont contractualisé avec leur employeur, selon une étude de Malakoff Médéric (assurance santé et prévoyance) parue le 23 janvier (1). Sur ces 25%, près de 6 sur 10 en sont très satisfaits. 

Moins de trajet, moins de fatigue pour les salariés

Sans surprise, parmi les raisons qui poussent les salariés à pratiquer le télétravail, la réduction du temps de trajet arrive en tête (citée par 53% des télétravailleurs), devant la possibilité d'une plus grande souplesse dans les horaires (45%). 
Près de 9 télétravailleurs sur 10 estiment gagner en autonomie et en efficacité, tout en se sentant moins fatigués. Autre bénéfice: les économies financières (coût du trajet, garde d'enfant...) pour 83% d'entre eux. 
En revanche, le risque de perte du lien social est cité par 65% des personnes. 
"Il y a cette idée que le télétravail doit s'inscrire dans un équilibre entre une présence maintenue majoritaire sur le lieu de travail avec ses collègues, et un télétravail à distance", commente Anne-Sophie Godon, directrice innovation chez Malakoff Médéric. 
Une majorité des salariés voit dans le télétravail un bénéfice pour l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle (87%), en gagnant du temps personnel, mais déclare avoir plus de mal à séparer les deux (59%). 
Côté dirigeants, le premier inconvénient mentionné est le risque de perte d'esprit d'équipe (47%), devant une difficulté à "manager" à distance (38%). 

Un recours simplifié avec les ordonnances

Par ailleurs, 58% des salariés français disent ne pas savoir que les ordonnances réformant le code du travail ont simplifié le recours au télétravail. 
Auparavant, celui-ci devait être prévu par le contrat de travail ou un avenant. Désormais, il est mis en place par un accord collectif ou une charte, et peut même être formalisé "par tout moyen" par le salarié et l'employeur lorsqu'il est pratiqué de manière "occasionnelle". Plus de 80% des salariés trouvent que ces changements sont "une bonne chose". 
Les règles pourraient par ailleurs être encore assouplies, un amendement au projet de loi de ratification des ordonnances ayant introduit la suppression de la notion de pratique "occasionnelle" pour cette procédure simplifiée. Un changement dont se sont émus des syndicats et l'observatoire du télétravail Obergo, qui craignent une perte de protections pour ces travailleurs. 
 
(1) Etude réalisée auprès de 1500 salariés et 400 dirigeants d'entreprises privées. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 10 meilleurs restaurants à Paris

On est toujours à la recherche d'un super resto. Un bistrot gourmand pour passer une belle soirée entre potes, une jolie cantine pour se régaler avec cet ami veggie, un burger d’anthologie, une table particulière pour un événement tout aussi particulier. Alors, pour ne pas se planter (au risque de transformer un bon moment en fiasco total), voici nos 100 meilleures adresses. Un dossier qui aurait pu s'intituler « Nos 100 restaurants préférés » ou simplement « 100 bons restaurants parisiens », tant il est difficile de parler de classement ou d'établir des palmarès.  Une liste d'établissements, tous testés anonymement par l'ensemble de la Rédaction et en payant l'addition à chaque fois, comme n'importe quel client.

Etablissements qui, grâce à leur cuisine évidemment, mais aussi leur créativité, leur accueil, leur gentillesse, leur passion, nous donnent envie de parler d'eux. Surprise, étonnement, plaisir... L’émotion peut surgir d’un bao à 5€ comme d’un pla…

TOP 10 des villes de France où il fait bon vivre et travailler

Quitter Paris, oui, mais pour aller où? Certaines destinations font davantage rêver que d'autres. Mais tout dépend aussi de vos motivations. Il y a les villes où la qualité de vie est excellente, celles qui offrent de bonnes opportunités de travail, et ce sont rarement les mêmes...1. NANTES

Ville portuaire, ville natale de Jules Verne, capitale des ducs de Bretagne : bienvenue à Nantes ! Ouverte sur l’Europe et sur le monde, entre Bretagne, Vendée et Pays de la Loire, Nantes est une ville au carrefour de nombreuses influences. L’agglomération est depuis une vingtaine d’années en plein essor démographique. La population nantaise est passée de 470 000 habitants en 1980 à près de 590 000 habitants aujourd’hui. En 2020, Nantes et son agglomération devraient abriter plus de 640 000 personnes.

2. LYON
Lyon ne souffre plus la comparaison avec la région Parisienne. L’agglomération Rhône-Alpine est devenue un pôle majeur en Europe et bénéficie de l’implantation de leaders internationaux, d’u…