Accéder au contenu principal

«Génial», «gentil»... C'est la journée mondiale du compliment ! 😘

«Beau», «génial», «craquant»... À l'occasion de la journée mondiale du compliment, Le Figaro revient sur cinq expressions qui ont le don de toujours faire fondre nos cœurs.

Toi lecteur, oui, toi qui lis ce papier de langue française, laisse-moi te dire que tu es incroyable. Formidable et génial, parce que tu as choisi de lire. Parcourir ces quelques lignes, certes, nourries non pas d'arabesques romanesques, de passions orageuses ou tragi-comédies raciniennes mais voilà! Tu as décidé de faire défiler ton regard derrière ton écran d'ordinateur ou de smartphone, et c'est fantastique!
Quelques bouts de lettres, suffisent pour se rencontrer et, pourquoi pas, s'échanger des petits mots. Doux, rassurants et amicaux. Après tout comme l'écrivait un jour Proust, «la lecture est une amitié». À l'occasion de la journée mondiale du compliment, Le Figaro revient sur cinq expressions qui font toujours chauds au cœur.
● Tu es beau!
Du latin bellus «beau, gracieux, élégant», l'adjectif «beau» comprend non seulement une rare beauté, mais sous-entend «une admiration en raison de qualités supérieures». Plus que l'apparence physique de la «belle femme» ou du «bel homme», c'est de comportement, de moralité et in fine de pureté de l'âme, dont il est question. Attention alors à ne pas confondre l'adjectif avec son apparent synonyme «joli»!
La «jolie personne», est celle qui a de «l'agrément extérieur». Probablement dérivé de l'ancien scandinave «jôl», nom d'une grande fête païenne du milieu de l'hiver, le mot «joli» désigne «un agrément ou un plaisir, qui ne peut être que superficiel par son caractère gracieux et bien fait». Conclusion? La jolie femme se pare pour être «agréable à regarder» quand la «belle femme» est naturellement admirable.
● Tu es craquant(e)!
Il est comme le doux son que font les tartines du matin sous nos dents! Craquant. Sachez pourtant qu'à l'origine le mot était très loin d'être ragoûtant. Ainsi que nous le rappelle le Trésor de la langue française, le mot «craquant», dérivé de l'onomatopée «crac», s'employait pour imiter «le cri du faucon ayant des vers intestinaux».... Au XVIe siècle d'ailleurs, le verbe «craquer» signifiait «émettre un bruit sec et répété en parlant d'un oiseau, avec son bec». De nos jours, l'adjectif «craquant» s'emploie pour qualifier «un bruit sec», mais également «un bruissement particulier de la soie». 
Attention toutefois à ne pas qualifier votre amoureux, si tendre soit-il, de «craqueur». Vous en feriez alors «un menteur, qui raconte des histoires»...
● Tu es génial!
Le compliment est sans commune mesure. Non seulement il rappelle à votre interlocuteur sa supériorité dans votre cœur mais il affirme qu'il est un être divin! Emprunté au latin genius «démon tutélaire qui préside à la conception, donc à la destinée d'un homme», le mot «génial» s'emploie pour définir le caractère de celui qui a du «génie». C'est-à-dire un «être surnaturel, mythique, doué de pouvoirs magiques». 
Pour rappeler le caractère «exceptionnel» de votre tendre, vous pourrez également lui lancer: «Tu es extraordinaire». Du latin classique extraordinarius, le mot qualifie un individu «très doué». Une personne aux capacités hors du commun, qui arrive naturellement au-dessus des autres hommes, «ordinaires». Bref, le meilleur d'entre nous tous.
Attention aux faux compliments!
● Tu es adorable!
Ou tu es aimable? Les deux adjectifs en apparence sympathique peuvent s'avérer, selon les contextes, peu courtois. Ainsi que le rappelle Jean-Loup Chiflet dans son livre Les nuances de la langue française, celui qui est aimable «est seulement agréable», quant à celui qui est «adorable», il est simplement «digne d'être adoré».
Certes, la personne qui est «aimable» a de quoi plaire et attirer. Elle se distingue d'ailleurs par son «art de faire plaisir», ainsi que le note le CNRTL, mais n'oublions pas que, dans le langage amoureux, «être aimable» c'est «s'abandonner facilement», et n'avoir que «des qualités d'agrément». Rien de très charmant donc... 
Concernant le mot «adorable», le mot fait débat chez les spécialistes de la langue française. Si le Trésor de la langue française rejoint, par exemple, les préceptes de l'auteur Jean-Loup Chiflet concernant le mot «adorable», il lui oppose toutefois une nuance. Selon le dictionnaire, «adorable» comprend en effet le sentiment «d'admiration». Il peut s'employer pour décrire «l'aspect extérieur d'une personne et ses qualités morales: bonne, tendre, douce, délicieuse et gentille».
● Tu es gentil!
L'usage populaire en a fait un adjectif péjoratif souvent synonyme de «niais, simple d'esprit». Rappelons-nous pourtant que le mot, issu du latin gentilis, signifie «de bonne race, généreux, gracieux». À l'origine, «être gentil», c'est en effet être «noble de naissance», indique le CNRTL. Pas de quoi s'offusquer donc! Mais cet argument est-il suffisant pour lancer en toute naïveté à nos amours qu'elles sont «gentilles»? Certes non!
Si l'adjectif caractérise l'apparence charmante et agréable d'un individu, il ne faut pas oublier qu'il s'utilise en réalité pour faire état d'un sentiment «amical» et «cordial». Pas question donc de l'employer pour faire état de votre amour. À moins que vous ne cherchiez à le briser... Vous voilà prévenus!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 10 meilleurs restaurants à Paris

On est toujours à la recherche d'un super resto. Un bistrot gourmand pour passer une belle soirée entre potes, une jolie cantine pour se régaler avec cet ami veggie, un burger d’anthologie, une table particulière pour un événement tout aussi particulier. Alors, pour ne pas se planter (au risque de transformer un bon moment en fiasco total), voici nos 100 meilleures adresses. Un dossier qui aurait pu s'intituler « Nos 100 restaurants préférés » ou simplement « 100 bons restaurants parisiens », tant il est difficile de parler de classement ou d'établir des palmarès.  Une liste d'établissements, tous testés anonymement par l'ensemble de la Rédaction et en payant l'addition à chaque fois, comme n'importe quel client.

Etablissements qui, grâce à leur cuisine évidemment, mais aussi leur créativité, leur accueil, leur gentillesse, leur passion, nous donnent envie de parler d'eux. Surprise, étonnement, plaisir... L’émotion peut surgir d’un bao à 5€ comme d’un pla…

TOP 10 des villes de France où il fait bon vivre et travailler

Quitter Paris, oui, mais pour aller où? Certaines destinations font davantage rêver que d'autres. Mais tout dépend aussi de vos motivations. Il y a les villes où la qualité de vie est excellente, celles qui offrent de bonnes opportunités de travail, et ce sont rarement les mêmes...1. NANTES

Ville portuaire, ville natale de Jules Verne, capitale des ducs de Bretagne : bienvenue à Nantes ! Ouverte sur l’Europe et sur le monde, entre Bretagne, Vendée et Pays de la Loire, Nantes est une ville au carrefour de nombreuses influences. L’agglomération est depuis une vingtaine d’années en plein essor démographique. La population nantaise est passée de 470 000 habitants en 1980 à près de 590 000 habitants aujourd’hui. En 2020, Nantes et son agglomération devraient abriter plus de 640 000 personnes.

2. LYON
Lyon ne souffre plus la comparaison avec la région Parisienne. L’agglomération Rhône-Alpine est devenue un pôle majeur en Europe et bénéficie de l’implantation de leaders internationaux, d’u…

La Suisse, l’eldorado des jeunes diplômés ?

C’est le pays francophone d’Europe qui attire le plus les candidats français à l’expatriation.

La sixième édition du Forum Expat qu’organise Le Monde les 5 et 6 juin à la Cité de la mode et du design, à Paris, répond à toutes les questions que les candidats à l’expatriation se posent. A commencer par celle de la destination… En Suisse, les ressortissants étrangers représentent 25 % de la population active permanente. Les opportunités professionnelles alléchantes et les salaires confortables incitent les jeunes diplômés français à s’y expatrier pour booster leur carrière à l’international sans sacrifier leur qualité de vie. Selon une enquête de la Conférence des grandes écoles (CGE), la Confédération helvétique arrive ainsi en tête des destinations francophones plébiscitées par les diplômés de 2016 travaillant à l’étranger, devant le Luxembourg, la Belgique et le Canada. C’est d’ailleurs la principale terre d’accueil des expatriés français de tout âge : près de 190 000 y sont domicilié…