Accéder au contenu principal

Expressions populaires et musicales

Connaissez-vous ces expressions populaires et musicales ?

  •  
Êtes-vous un «ténor» en expressions musicales?
La fête de la musique bat son plein ce 21 juin. Redécouvrez toutes les expressions courantes issues du langage musical !
L'aviez-vous remarqué? La musique n'attend pas chaque année le 21 juin pour s'inviter dans notre quotidien…Elle s'immisce déjà dans un grand nombre de nos expressions les plus courantes! Un petit détour par l'actualité le prouve: on y apprend que «les ténors des Républicains résistent très bien», que «Murray détonne un peu en demi-finale», que le footballeur Barça est «un gros bémol sur la piste Jérémy Mathieu»… Autant de locutions issues tout droit de l'univers musical!
Voici une courte sélection pour vous «mettre au diapason» à l'occasion de la fête de la musique:
● Mettre un point d'orgue: Cette expression désigne le fait de marquer le paroxysme d'une succession d'événements. Un point d'orgue est un moment intense, qui se démarque. En musique, le point d'orgue est un signe désignant un temps d'arrêt qui suspend la mesure, un prolongement libre d'une note ou d'un silence.
● Détonner: Ne pas être à sa place, trancher sur un ensemble, se démarquer, en un sens plutôt péjoratif. En musique, cela signifie sortir de la tonalité, chanter ou jouer faux.
● Une situation en crescendo: Une situation qui est de plus en plus critique, qui monte en intensité. En musique, le crescendo est une indication de nuance signifiant qu'il faut augmenter progressivement le volume sonore.
● Se mettre au diapason Cette expression signifie s'accorder avec les autres. Exemple: «Leur conversation révéla qu'ils étaient tous deux au diapason». En musique, le diapason est un petit instrument donnant le LA qui sert de référence, notamment pour que les instruments s'accordent.
● Au temps pour moi: Cette expression, signifiant la reconnaissance d'une erreur de la part du locuteur, est une expression de chef d'orchestre. En cas d'erreur, il fait reprendre les musiciens au début de la mesure, au premier temps. (Il peut s'agir aussi d'une expression militaire, employée dans le cadre d'exercices s'effectuant en plusieurs temps). Si certains écrivent «Autant pour moi», il s'agit en fait d'une déformation.
● Battre la chamade : Quand le cœur bat la chamade, il bat vite et fort. Il s'agissait à l'origine du signal sonore émis par un tambour ou une trompette pour annoncer au camp adverse son intention de capituler.
● Claironner: Annoncer une nouvelle de manière bruyante, avec éclat. Le clairon est un instrument à vent de la famille des cuivres ne possédant ni piston ni coulisse. Il émet un son clair et strident et il est souvent utilisé dans les régiments d'infanterie.
● Être un ténor: Être parmi les meilleurs, les plus compétents ou reconnus dans son domaine, ex: «Un ténor du barreau». En musique, le ténor désigne la voix d'homme la plus haute.
 Mettre un bémol: Formuler une objection. En musique, le bémol est un signe placé devant une note indiquant qu'il faut baisser le son d'un demi-ton chromatique.
Si cela vous chante, vous pourrez découvrir une multitude d'autres expressions issues de la musique… cette liste ne fait que donner le la!

http://www.lefigaro.fr/langue-francaise/expressions-francaises/2017/06/21/37003-20170621ARTFIG00015-connaissez-vous-ces-expressions-populaires-et-musicales.php

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 10 meilleurs restaurants à Paris

On est toujours à la recherche d'un super resto. Un bistrot gourmand pour passer une belle soirée entre potes, une jolie cantine pour se régaler avec cet ami veggie, un burger d’anthologie, une table particulière pour un événement tout aussi particulier. Alors, pour ne pas se planter (au risque de transformer un bon moment en fiasco total), voici nos 100 meilleures adresses. Un dossier qui aurait pu s'intituler « Nos 100 restaurants préférés » ou simplement « 100 bons restaurants parisiens », tant il est difficile de parler de classement ou d'établir des palmarès.  Une liste d'établissements, tous testés anonymement par l'ensemble de la Rédaction et en payant l'addition à chaque fois, comme n'importe quel client.

Etablissements qui, grâce à leur cuisine évidemment, mais aussi leur créativité, leur accueil, leur gentillesse, leur passion, nous donnent envie de parler d'eux. Surprise, étonnement, plaisir... L’émotion peut surgir d’un bao à 5€ comme d’un pla…

TOP 10 des villes de France où il fait bon vivre et travailler

Quitter Paris, oui, mais pour aller où? Certaines destinations font davantage rêver que d'autres. Mais tout dépend aussi de vos motivations. Il y a les villes où la qualité de vie est excellente, celles qui offrent de bonnes opportunités de travail, et ce sont rarement les mêmes...1. NANTES

Ville portuaire, ville natale de Jules Verne, capitale des ducs de Bretagne : bienvenue à Nantes ! Ouverte sur l’Europe et sur le monde, entre Bretagne, Vendée et Pays de la Loire, Nantes est une ville au carrefour de nombreuses influences. L’agglomération est depuis une vingtaine d’années en plein essor démographique. La population nantaise est passée de 470 000 habitants en 1980 à près de 590 000 habitants aujourd’hui. En 2020, Nantes et son agglomération devraient abriter plus de 640 000 personnes.

2. LYON
Lyon ne souffre plus la comparaison avec la région Parisienne. L’agglomération Rhône-Alpine est devenue un pôle majeur en Europe et bénéficie de l’implantation de leaders internationaux, d’u…

La Suisse, l’eldorado des jeunes diplômés ?

C’est le pays francophone d’Europe qui attire le plus les candidats français à l’expatriation.

La sixième édition du Forum Expat qu’organise Le Monde les 5 et 6 juin à la Cité de la mode et du design, à Paris, répond à toutes les questions que les candidats à l’expatriation se posent. A commencer par celle de la destination… En Suisse, les ressortissants étrangers représentent 25 % de la population active permanente. Les opportunités professionnelles alléchantes et les salaires confortables incitent les jeunes diplômés français à s’y expatrier pour booster leur carrière à l’international sans sacrifier leur qualité de vie. Selon une enquête de la Conférence des grandes écoles (CGE), la Confédération helvétique arrive ainsi en tête des destinations francophones plébiscitées par les diplômés de 2016 travaillant à l’étranger, devant le Luxembourg, la Belgique et le Canada. C’est d’ailleurs la principale terre d’accueil des expatriés français de tout âge : près de 190 000 y sont domicilié…