Cannes, ville du festival du ciné, d'où vient ton nom?

Cannes d'où vient ton nom?

  • Par 
  • Mis à jour 
  •  
  • Publié 

Vue de la ville de Cannes.
ORIGINE DES NOMS DES VILLES - La rédaction du Figaro vous propose de redécouvrir chaque semaine l'origine du nom des métropoles françaises. Aujourd'hui, il est question de la perle des palaces, bien nommée Cannes.
Quels grands noms ses artères mondaines et ses plages de sable ne virent-elles pas passer? Gérard Philippe, le grand interprète de Julien Sorel dans Le Rouge et le Noir, Claude Bolling, le compositeur du Magnifique ou encore Jean Ricardou, célèbre écrivain et théoricien du Nouveau Roman. Le lieu de villégiature hivernale et princiale abrita les plus grands artistes de ces derniers siècles, tels Chateaubriand, Stendhal, Victor Hugo, Renoir et Jean-Gabriel Domergue. Le grand Pablo Picasso, lui-même, y trouva son havre de paix pour composer son paradis bleu nommé La baie de Cannes.
Cannes. Son nom seul suffit à nous inspirer de ses airs marins et de ses marches cinématographiques où triomphèrent avec majesté, dans le désordre, Quentin Tarantino, Jane Campion, Ken Loach ou Jacques Audiard en 2015. Qui sait encore quelles autres histoires s'écriront sur ce tapis rouge et qui remportera son prestigieux graal? La perle des palaces regorge de mille et un récits. Mais pourquoi Cannes s'appelle Cannes?
Au risque d'en décevoir certains, la cité marine ne possède pas comme sa consœur niçoise, une étymologie exclusive. S'il ne fait aucun doute sur le passé millénaire de la station balnéaire, il demeure toutefois impossible dans l'état actuel de la linguistique d'apporter une réponse partiale à sa toponymie. En effet, la ville de Cannes ne posséderait pas une, mais deux histoires!

Un abri de pêcheurs

Remontons un instant le cours du temps. Cannes n'est pas encore la ville mondiale du cinéma ni même la mégapole de l'héliotropisme en France. Si la petite bourgade est connue dès l'Antiquité, elle n'a pas pour autant les prétentions commerciales de ses voisines, Marseille, Antibes, Monaco ou encore Nice qui sont des villes comptoirs. Entourée en son arrière-pays par «des habitations et sites fortifiés remontant à l'âge du bronze», nous précise Christophe Roustan Delatour, directeur adjoint du musée de la Castre, l'ancêtre de Cannes est originellement «un modeste village de pêcheurs».
«Fondée en 997 au pied d'une colline servant de vigie à la Seigneurie de Rodoard, Prince d'Antibes [...] Cannes n'est jusque-là qu'un petit abri de pêche envahi de roseaux, dénommé Portu Canuae», confirment les Archives de Cannes, qui ont précieusement conservé la chronologie des années fondatrices de la perle de la Méditerranée. Mais voilà toute la grandeur de Cannes! Si l'on se fie en effet aux premières étymologies de notre belle cité, Cannes ou en latin Canna, devrait son nom à ses «roseaux». Une plante endémique dans la région qui vit d'ailleurs la naissance d'une variété appelée «Canne de Provence».

Un village perché sur les hauteurs

L'anecdote est belle. «Mais pourquoi devrions-nous retenir celle-ci?» s'interroge Christophe Roustan Delatour. «Certes, il y eut beaucoup de roseaux à Cannes, mais il y en eut également en dehors de sa cité. Il n'y a donc pas de raison pour que Cannes ait pris ce nom et pas les autres communes environnantes sur le littoral.»
Alors d'où viendrait donc notre belle Cannes? De la femelle du canard? d'un bâton? d'un sport de combat? Point du tout! «S'il existe une deuxième étymologie, celle-ci nous vient alors d'une racine celtique: Kan ‘le sommet, le haut lieu'». En 999, nous rappellent les Archives cannoises, le Comte d'Antibes autorise la construction d'une fortification sur la colline de Portu Canuae par un certain Marcellus. Forte de son nouveau château fort, la ville s'enforcit et peut alors s'étendre sur ses hauteurs. «Un lieu que la population baptisera «le Suquet», nom provençal signifiant «la tête» ou «le petit sommet».
En hommage à ce berceau de «la vieille ville de Cannes, situé en ‘hauteur', certains feront ainsi naître le nom de notre chère cité dans celui de Kan: le sommet», explique Christophe Roustan Delatour. Preuve de cette assertion? «On retrouve cette racine dans d'autres noms de villes comme celle de Cagnes sur mer, qui est elle-même un village perché du littoral.»
Cannes est-elle née sur les hauteurs de ses terres ou au creux de ses baies, dans les roseaux? Chacun se fera son avis et son histoire. Celle qui changea de nom au fil du temps, passant de Canuae à Canna ou Kan demeure en tout cas aujourd'hui comme l'une des plus belles cités du littoral français.
http://www.lefigaro.fr/langue-francaise/expressions-francaises/2017/05/24/37003-20170524ARTFIG00009-cannes-d-o-vient-ton-nom.php

Commentaires